Blog

La friandise

Aaaah la fameuse friandise, cette récompense appréciée par (presque) tous les chiens!
La friandise est largement utilisée pour les apprentissages en renforcement positif pour diverses raisons: Elle est simple d’utilisation, la plupart des chiens y sont réceptifs, elle accélère l’apprentissage car c’est une récompense de haute valeur pour la majorité des chiens.
Cependant j’entend de plus en plus de propriétaires dire « mon chien n’obéit que si j’ai des friandises », « je veux que mon chien m’obéisse pour me faire plaisir et non pour recevoir à manger » « si je lui donne tous le temps des friandises il va grossir »,….
Dans cet article, je vais donc parler de l’utilisation des friandises et des erreurs les plus courantes faites par les propriétaires.

COMMENT UTILISER LES FRIANDISES? QUELQUES REGLES:

TAILLE DES FRIANDISES:
La taille des récompenses est importante, je vois souvent des maîtres arriver avec des grands biscuits pour chien, effectivement si on doit donner 100 friandises de cette taille, ça fait beaucoup. On utilise des friandises qui font +- la moitié d’un ongle pour vous donner une idée.

FREQUENCE
Vous commencez donc l’exercice, sachez qu’au départ il faudra récompenser très régulièrement. Certains maître ont peur de donner trop, mais pour garder la motivation du chien à son maximum, on récompense abondamment puis on espace le temps entre 2 friandises peu à peu. Les séances d’apprentissages sont courtes (+- 3min par séance suffisent), donc dans ce laps de temps, pas de crainte que votre chien mange 1kg de friandises.

ORGANISER L’APPRENTISSAGE PAR ETAPE:
Lorsqu’on commence un nouvel apprentissage, il est important de mettre le chien dans une position de réussite. Avant de commencer un exercice, prévoyez donc des étapes pour atteindre votre but final. Simplifier au maximum l’exercice puis augmenter la difficulté peu à peu. Si le chien n’arrive pas à faire l’exercice il faudra revenir une étape en arrière. Il est très important de ne pas brûler les étapes.

POURQUOI UTILISER LA FRIANDISE:
Lorsqu’on demande à un chien de nous obéir plutôt que d’aller vaquer à ses occupations, il faut que nous soyons attractif. Pour faire une comparaison, imaginez vous aller travailler et ne pas recevoir de salaire. Combien de temps travaillerez vous juste pour faire plaisir ? Plus la tâche est compliqué et plus le salaire doit être attractif pour attirer des candidats. Pour le chien c’est à peu près le même principe, lorsque nous lui demandons quelque chose et que la tâche est simple la récompense peut être de faible valeur, à contrario si ce qu’on lui demande est compliqué nous devons nous montrer plus généreux. Ainsi le chien y trouve de l’intérêt et vous avez plus de chance qu’il vous écoute.

COMMENT SE PASSER DE LA FRIANDISE:
Une fois l’apprentissage d’un comportement totalement terminé, nous allons commencé à diminuer le nombre de friandise données, en le récompensant 1x sur 2 puis sur 3, 5, 10,.. Jusqu’à le récompenser aléatoirement de temps en temps. Cette diminution progressive est très importante pour garder la motivation du chien, si on arrête du jour au lendemain, il y a de forte chance que le comportement s’éteigne.

POUR QUE LE CHIEN NE GROSSISSE PAS:
Prenez des friandises naturelles type viande séchées, elles sont faible en calorie et très appétissantes.
Faites des sessions courtes et structurées.
Utilisez la ration de tous les jours pour travailler des ordres basique à la maison. Chaque repas peut devenir une session de travail.
S’il a reçu beaucoup de friandises, n’hésitez pas à diminuer un peu sa ration.

LES ERREURS LES PLUS FREQUENTES:
– Friandises trop grandes (le chien n’a alors vite plus faim)
– Sessions d apprentissages trop longues (le chien perd sa motivation et les friandises de leurs valeurs)
– Friandises de trop faibles valeurs (si vous utilisez des croquettes pour apprendre à votre chien à ne plus manger les lapins ça ne marchera pas)
– La friandise est apparente avant même que l’ordre soit donné, du coup quand le chien ne voit pas la friandise il n’obéit pas.
– Le chien est trop peu récompensé lors d’un nouvel apprentissage
– La friandise est supprimée du jour au lendemain.
– …

Chien ou chiot craintif pourquoi les emmener en cours collectif n’est pas une bonne idée ?

Lorsqu’on adopte un chien (ou un chiot) et que celui-ci montre une appréhension envers ses congénères ou envers les humains, le premier réflexe est d’emmener son chien/chiot à un cours collectif « pour qu’il s’habitue » mais un chien en état de stress, peut-il réellement apprendre ? Avant de répondre à cette question reprenons les bases.

Le stress qu’est ce que c’est ?

Le stress est un mécanisme du corps enclenché lorsque le chien est exposé à un stimulus qu’il considère comme « dangereux ». Son corps va alors produire de l’adrénaline et ensuite des endorphines, du cortisol, de la dopamine et de la sérotonine. Ces réactions sont tout à fait normales et font partie du mécanisme de survie de l’animal. Elle permet au chien de réagir rapidement face à une situation dangereuse. Une fois le stimulus disparu, le chien revient à un état « d’équilibre ».

source: https://mon-ami-le-chien.com/chien-stresse-defense-immunitaire-en-danger-traitement-plantes/

Si ce phénomène est normal, alors il n’est pas nocif !

Pas tout à fait. En réalité cela est normal uniquement si le stress est passager et s’il n’est pas chronique. Dans la nature, un animal qui se sent en danger pourra fuir pour s’éloigner de ce danger, nos chiens à nous sont attachés et n’ont souvent pas d’autres choix que d’attendre que « le stress passe » et cela peut être parfois très long !

Mais du coup, que se passe-t-il concrètement ?

Les substances citées plus haut, lorsqu’elles sont produites en trop grande quantité, perturbent le bon fonctionnement hormonal de l’individu et peut avoir des conséquences néfastes notamment sur la santé de celui-ci, mais aussi sur sa capacité d’apprentissage. Le cerveau, pour mémoriser correctement une nouvelle information a besoin de se concentrer, ce qui est très compliqué lorsque l’individu est exposé à un stress.
Imaginez, vous étudiez des formules mathématiques et soudain une araignée apparaît dans la pièce. Si vous n’avez pas peur, vous arriverez à vous concentrer, mais si vous en avez peur, il vous sera tout d’un coup plus difficile de mémoriser ces formules.
Maintenant imaginez que cette araignée se rapproche, ou pire qu’elles sont plusieurs et là un proche arrive et vous force à vous en rapprocher en vous disant « mais c’est rien elles sont gentilles », puis vous demande de répéter vos formules (Vous commencez à voir où je veux en venir ?). Il vous sera alors impossible d’apprendre quoi que ce soit et vous n’aurez certainement pas moins peur la prochaine fois qu’une araignée apparaîtra. Pour les chiens c’est la même chose.

Dans un cours collectif, les chiens sont en laisse et n’ont donc pas la possibilité de fuir ou de s’éloigner de ce qui leur fait peur. Le stress dure alors plus d’une heure avec toutes les conséquences que cela représente. Il n’enregistrera pas non plus convenablement les exercices vus au cours.

Donc, si votre chien n’est pas à l’aise avec ses congénères ou les humains, emmenez-le dans un premier temps en séance individuelle. Ainsi, la séance sera adaptée à son problème et quand il sera prêt, vous pourrez partager des cours collectifs sans stress.

 

INTEGRER UN CHIOT DANS UN FOYER AVEC UN CHIEN ADULTE

Avant d’intégrer un nouvel arrivant il faut se poser quelques questions :

  • Mon chien est il bien éduqué ou a-t-il encore des lacunes importantes? : Cette question est pour moi primordiale, avant de penser à intégrer un deuxième chien, le premier doit être équilibré. Intégrer un chiot alors que le chien déjà présent a encore besoin d’apprendre c’est prendre le risque que le plus jeune copie les « mauvais comportements ».
  • Avez vous assez de temps ? : Prendre un deuxième chien ça ne prend pas 2 mais bien 3x plus de temps qu’un seul chien.
  • Votre chien adulte est il à l’aise avec ses congénères et les chiots en particulier? : Certains chiens aiment vivre seul et peuvent vivre assez mal l’arrivé d’un second chien.
  • Votre logement est il adapté ? Pouvez vous séparer les chiens si cela est nécéssaire ?

Une fois tout cela bien pensé quelques conseils:

  • Préparez-lui un lieu à lui. Pour deux chiens il faut minimum 2 paniers.
  • Faite la rencontre avec votre chien en extérieur dans un lieu neutre si possible.
  • Le chiot doit pouvoir découvrir son nouveau lieu de vie en toute tranquillité, si votre chien est trop envahissant, isolé-le avec une occupation le temps que le chiot prenne ses repères.
  • Ne laissez pas votre chiot harceler votre chien. (on hésite pas à séparer durant les absences si l’un des 2 se montre insistant)
  • Prévoyez des sorties séparées régulièrement.
  • Gardez des moments avec votre adulte seul à seul.

A la moindre difficulté, appelez un professionnel. N’attendez pas que la situation dégénère. Les conseils donnés ici sont généraux, chaque situation étant unique, il est important de les adapter.

Le chien parfait

Bonjour à tous, aujourd’hui j’aimerais parler de quelque chose qui me tient à coeur.
Lorsque nous décidons d’adopter un chien ou un chiot, nous nous faisons une idée du chien que l’on souhaiterait avoir. On s’imagine alors le chien idéal, sociable avec tout et tout le monde, propre, joyeux, calme, joueur,….
Puis le jour tant attendu arrive et votre boule de poil rentre dans votre vie. Vous avez alors entre les mains un être vivant, avec des émotions et une personnalité unique.
Vous allez vouloir faire les choses au mieux, mais parfois il y aura des ratés. Et vous ne comprendrez pas « ce que vous avez fait mal ». Ne vous prenez pas la tête, on fait tous des erreurs.
Sachez seulement que le chien parfait, vous l’avez devant vous. Plus vite vous accepterez votre chien avec ses qualités et ses défauts, mieux vous vivrez avec lui. Tous les chiens sont différents. Certains ont besoin de temps, apprenez à lire votre chien et à respecter ses limites. Ne le forcez pas à faire des exercices avec lesquels il est mal à l’aise, il a le droit de ne pas aimer quelque chose. Prenez le temps de construire votre relation, de l’observer, de le comprendre et de le respecter.
Vous verrez alors tous les progrès que votre chien est capable de faire. Chaque instant passé avec eux devrait être agréable, profitez du temps que vous avez avec lui. Votre chien est déjà parfait.

Communication et harcèlement

Doit-on laisser systématiquement les chiens communiquer comme ils le veulent ?
Il y a peu, je me trouvais dans un parc canin. Nous y avons rencontré un berger australien mâle du même âge que Rex. Ce chien était très bien codé, mais Rex ne pensait qu’à le chevaucher. Comme à mon habitude j’anticipai en demandant à Rex de laisser, ce qu’il faisait assez facilement, mais y retournait quelque minute plus tard.
La maîtresse ne cessait de me répéter « mais laissez les faire, le mien va le remettre en place » .
Pendant tout ce temps, j’ai bien-sûr observer son chien et les autres autour. Je me suis vite rendu compte que son chien se faisait très souvent harceler par les autres et montrait beaucoup de signaux de stress à l’approche de Rex ou d’autres chiens.
Alors, doit-on vraiment laisser faire même si cela signifie que l’un des deux chiens sera extrêmement mal à l’aise et passera son temps à remettre en place un chien qui le harcèle ?
Dans ma tête cela était très clair. Il était hors de question de mettre ce chien en stress en laissant le mien avoir un comportement inapproprié.
J’ai alors entamé une discussion avec cette dame en lui expliquant que même si son chien ne se laissait pas faire, si je laissais Rex faire il reproduirait ce comportement sur d’autres chiens, qui eux, n’arriveraient peut-être pas à dire stop correctement et que donc je ne voulais pas que Rex ait l’occasion de produire ce comportement avec son chien non plus.
Plus un comportement est produit, plus le chien le reproduira par la suite. En ne laissant pas un comportement apparaître, le chien fini par ne plus le produire du tout.
Ne pas laisser un chien avoir un certain comportement avec d’autres chiens ne signifie absolument pas qu’on ne les laisse pas communiquer, mais simplement qu’on ne laisse pas son chien communiquer n’importe comment avec toutes les conséquences que cela engendre.
Son chien bien codé pourrait très rapidement devenir réactif à force de remettre en place des chiens qui le harcèlent sans succès.

Le lien de confiance

Lorsque nous accueillons un nouveau compagnon à la maison, qu’il soit chiot ou adulte, on se demande toujours ce qu’on devrait lui apprendre en premier lieu. Si je ne devais donner qu’un conseil, ce serait de construire une relation solide et durable avec lui.
Peu importe les « assis, couché et donne la patte », ce qui importe vraiment c’est qu’il se sente en sécurité dans votre foyer et auprès de vous. Soyez bienveillant et doux, montrez lui ce que vous attendez de lui et s’il n’y arrive pas ne lui en voulez pas. Posez-vous un instant et remettez-vous en question. Peut-être ne vous a-t-il tout simplement pas compris ?
Apprenez à communiquer, observez-le et vous en saurez plus sur lui que n’importe quel  professionnel qui franchira votre porte.
Tout au long de son éducation, vous entendrez des gens vous dire « ce n’est pas comme ça qu’il faut faire ». Mais peu importe, ayez confiance en vous et en votre chien. Donnez le meilleur de vous même et il vous le rendra au centuple. Et si un jour vous doutez, prenez du recule et écoutez votre conscience car vous savez ce qui rend votre chien heureux, pas eux.
Ce lien de confiance entre lui et vous est ce que vous aurez de plus précieux, il sera votre meilleur allié dans tous les apprentissages de la vie.